VisitKinosaki.com | Official Tourism Site of Toyooka City

Trouver une chambre

SPÉCIALITÉS LOCALES

À propos
de
l’auteur

Mira Pomerantz

Mira Pomerantz

Experte locale junior

Originaire du New Jersey aux États-Unis, elle vit et travaille actuellement dans la région de Kinosaki en tant que coordinatrice des relations internationales par le biais du programme JET. Pendant ses jours de congés, vous pouvez la trouver en train d’explorer un nouvel endroit du nord de Hyôgo avec ses amis locaux et étrangers.

IZAKAYA (pubs japonais)

Les izakaya sont un aspect particulier de la culture japonaise, un élément qui est profondément lié à la culture du travail et au quotidien japonais. Ils sont une sorte de pubs japonais informels, fréquentés par nombre de gens désireux de prendre un verre après le travail. Le mot « izakaya » est composé des mots « i » (rester) et « sakaya » (établissement servant du saké). Ces établissements proposent différents types de sièges, incluant tatamis, chaises ordinaires, ou même des tables sans chaises (tachi nomi), qui signifie boire en restant debout).

Contrairement aux restaurants occidentaux, on y commande une multitude de petits plats en quelques heures. Les clients reçoivent d’abord un oshibori (serviette humide) pour s'essuyer les mains, ainsi qu’un petit amuse-bouche ou une entrée qui sera facturé en guise de frais d’entrée. On commence généralement par une bière pression, suivie de plats préparés rapidement comme des edamame (fèves de soja) et du hiyayakko (tofu froid). Les chefs servent les plats une fois qu’ils sont préparés, de sorte que les gens prennent leur temps pour boire et discuter, en ne commandant que quelques petits plats à la fois. Parmi les autres plats populaires figurent les karaage (poulet frit), les kushiyaki (brochettes de viande et/ou de légumes grillés), les sashimi, les tsukemono (légumes marinés), les salades, les nouilles yakisoba et les yakitori.

Les boissons alcoolisées habituellement disponibles dans les izakaya sont le saké (alcool de riz japonais), la bière, le shôchû (liqueur distillée à partir de riz ou de patates douces), le vin, le whisky et des cocktails. Les cocktails servis dans les izakaya sont généralement des « sour » ou des « chuhai », qui peuvent être d’une multitude de saveurs telles que l’ume (prune), le yuzu, la pêche ou encore le citron vert. Beaucoup d’izakaya proposent une formule « nomi hôdai », c’est-à-dire une formule boissons à volonté. L’équivalent pour la nourriture s’appelle « tabe hôdai » et est également populaire.

L’un des izakaya que j’aimerais vous recommander à Toyooka est Amano, qui se trouve à 10 minutes à pied de la gare de Toyooka. Vous pourrez y trouver de nombreux plats traditionnels de ce type d’établissement, préparés par un chef avec plus de 30 ans de métier. Certains plats comprennent des sashimi, des tempura, ainsi que de nombreux fruits de mer frais. L’établissement dispose également de sa propre sélection de saké !

Izakaya recommandé

Amano

Izakaya populaire à Toyooka, réservation en ligne possible

SAKÉ LOCAL

Le saké, boisson nationale du Japon, est sans aucun doute un des favoris des fans au Japon et plus particulièrement dans la ville de Toyooka. C’est un alcool de riz conçu par la fermentation du riz, qui a été poli pour ne garder que le cœur du grain. Bien qu’en français le mot « saké » définisse spécifiquement cet alcool japonais, au Japon, ce mot fait référence à n’importe quelle boisson alcoolisée. Si une personne japonaise vous demande « osake nomemasuka ? » (pouvez-vous boire de l’alcool ?), elle veut en fait savoir si vous pouvez en boire beaucoup ou non. À la place, c’est le mot « nihonshû » qui est utilisé pour faire référence à l’alcool de riz japonais. Il signifie « liqueur japonaise ».

Comme il s'agit de la boisson nationale du Japon, de nombreuses régions du pays produisent leur propre saké local. Dans la ville de l'époque Edo Izushi à Toyooka, se trouve une brasserie de saké toujours en activité depuis 250 ans. Du nom de Sakagura, cette brasserie est remarquable par ses murs de boue rouge qui ont changé d’aspect au fil du temps. L’intérieur est tout aussi spectaculaire, avec ses bouteilles de saké, ses tonneaux et son atmosphère d’Edo à l’ancienne. Il est possible d’y déguster différents types de sakés Sasazuru fabriqués localement et servis par le propriétaire ou son épouse. L’actuel propriétaire de Sakagura est de la 14e génération et nourrit une réelle passion pour le saké. Vous apprécierez certainement de déguster gratuitement quelques sakés de la région (et d’acheter une bouteille de celui que vous avez préféré pour la ramener chez vous) dans cette brasserie locale de saké !

Bœuf de Tajima

Le bœuf de Kôbe est originaire du bétail de Tajima.

Vous avez entendu parler du bœuf de Kôbe ? Et de celui de Tajima ? Beaucoup ont probablement entendu parler du premier, mais pas du second. En réalité, le bœuf de Kôbe provient de troupeaux élevés dans la région de Tajima (au Nord de Hyôgo), car il s’agit d’une condition requise pour utiliser cette appellation, ainsi que le stipule l’Association pour la promotion de la commercialisation et de la distribution du bœuf de Kôbe. Le bœuf de Kôbe étant un bœuf wagyu issu de la variété de bovins noirs de Tajima, notre région est la terre d’origine de ce bœuf si prisé. Sa viande est réputée pour sa saveur, sa tendreté et sa texture bien persillée.

Restaurants de yakiniku recommandés

Toyooka étant la terre d’origine du bœuf de Tajima, nous avons de nombreux endroits à vous recommander pour goûter à cette viande délicieuse. Dans le centre-ville de Toyooka, vous trouverez Maruzen, un restaurant de yakiniku qui a ouvert ses portes en 1978 et qui a désormais deux établissements (à Kokonokaichi et à Bettei Yuan). Ils se targuent de leur bœuf haut de gamme. Toute la viande est scrupuleusement examinée et seule la meilleure des meilleures est choisie pour représenter Maruzen. Vous pourrez y commander du faux-filet, du filet, du bifteck de hampe, du rôti et de la côte de bœuf, entre autres, à faire griller vous-même pour ensuite le tremper dans l’une des deux sauces de Maruzen.

Restaurant spécialisé dans le bœuf de Tajima à Kinosaki

À Kinosaki Onsen, nous disposons d’un restaurant du nom d’Irori Dining Mikuni, où sont servis des menus déjeuner et de luxueux dîners. Vous pourrez y dîner dans une ambiance relaxante, à l’étage d’une bâtisse à la décoration en bois et dont l’architecture a une touche de Japon traditionnel. Au déjeuner, vous aurez le choix entre divers menus au bœuf de Tajima comme, par exemple, un steak de bœuf de Tajima ou un curry au bœuf de Tajima. Les menus du soir, sur réservation uniquement, sont minutieusement préparés par le chef.

Lors de votre visite à Kinosaki Onsen et/ou Toyooka, ne passez pas à côté de ce délicieux mets. Vous pourrez ensuite vous targuer auprès de vos proches d’avoir goûté à la viande d’où le bœuf de Kôbe tire ses vraies origines.

MARUZEN YAKINIKU

Le restaurant de yakiniku le plus populaire et le plus renommé des environs

BŒUF DE TAJIMA D’IRORI DINING MIKUNI

Le seul restaurant spécialisé dans le bœuf de Tajima à Kinosaki.

MATSUBA GANI
(crabe des neiges)

Lorsque les puissants vents saisonniers soufflent depuis la mer du Japon, la saison du crabe des neiges, considéré comme l’une des plus délicieuses variétés de crabes, commence. Ainsi, la spécialité hivernale de la région est le crabe des neiges (matsuba gani en japonais). Le crabe matsuba est un grand crabe que l’on peut pêcher qu'entre novembre et mars, ce qui signifie qu’il ne peut être consommé qu’en hiver. On le trouve dans la mer du Japon à tout juste dix minutes de Kinosaki Onsen, et de nombreux touristes japonais viennent à Kinosaki en hiver juste pour goûter sa chair extra-fraîche. La chair que l’on trouve dans ses longues pattes et sa douceur exquise offrent une saveur hivernale digne d’un roi.

De plus, nous avons également le crabe des neiges femelle, appelé « seko gani », dont la saveur vaut le détour. Le seko-gani est plus petit que le mâle mais contient en moyenne 100 000 œufs (œufs de poisson rouges) dans son ventre, qui lui donnent une saveur toute particulière. Il est également très polyvalent et peut être dégusté de nombreuses manières telles qu’en shabu-shabu, grillé ou en sashimi.

Le crabe matsuba est servi dans de nombreux restaurants et ryokan à Kinosaki Onsen ! Notamment au restaurant Kaichuen, chez Nishimuraya (Honkan et Shôgetsutei), Morizuya et Kobayashiya. Des guides pour essayer les menus au crabe matsuba chez ces trois derniers sont disponibles via le lien suivant : Trouver un hébergement.

SARA SOBA D'IZUSHI
(pâtes de sarrasin)

Les soba, ou pâtes de sarrasin, sont l’un des plats favoris des Japonais tant en hiver qu’en été. Ils constituent un grand contraste avec les udon, qui sont des nouilles de blé plus épaisses. Les soba sont rapides à préparer et à manger, et s’accordent parfaitement à n’importe quelle saison. Lors des mois les plus chauds, les gens mangent des « zaru soba », qui sont des soba servis froids sur un plateau ou une assiette avec une sauce froide pour les accompagner. Lors des mois plus froids, nombreux sont ceux qui préfèrent les consommer chauds, servis dans un bol de soupe.

Cependant, il y a un type de soba que l’on consomme tout au long de l’année à Izushi, notre ville fortifiée locale. Ce plat, appelé « sara soba d'Izushi », est la spécialité de la ville. Tandis que les soba sont habituellement servis dans de grandes assiettes, ceux-ci le sont en petites portions, dans de petites assiettes. L’une des raisons à cela est le désir de mettre en valeur l’Izushi yaki de la ville, une porcelaine fabriquée à Izushi, caractérisée par sa texture soyeuse et sa sculpture délicate, fruits de l’habileté du potier. En 1980, le gouvernement japonais a désigné l’Izushi-yaki comme un artisanat traditionnel.

Généralement, une portion de sara soba d’Izushi comprend 5 assiettes, et environ 50 restaurants de nouilles soba à Izushi pratiquent cette intéressante méthode de service. Où que vous alliez en ville, vous tomberez sur un restaurant de soba, reconnaissable par les caractères japonais « そば » (soba). Chaque restaurant de soba à Izushi met une touche personnelle dans ses soba, leur donnant de subtiles différences. Nombre de ces établissements vous récompenseront si vous parvenez à terminer 20 assiettes (15 pour les femmes) en un seul repas !

Les sara soba d’Izushi sont à déguster avec une soupe froide japonaise appelée dashi. Du daikon (radis japonais), du nagaimo en purée (igname), du wasabi, de l’oignon vert et de l’œuf cru peuvent être ajoutés au dashi pour lui donner plus de goût. À la fin du repas, la soupe restante est mélangée avec du soba yu (l’eau chaude dans laquelle les nouilles ont été bouillies) et peut être bue comme une sorte de thé.

Faites un tour à Izushi pour de bons soba

Izushi - Foyer des sara soba

Izushi est une vieille ville qui recèle un ancien château et qui est réputée pour ses soba, avec plus de 50 restaurants spécialisés

BIÈRE BRASSÉE LOCALEMENT
(à Kinosaki et Izushi)

La bière est l’une des boissons alcoolisées les plus vieilles et répandues dans le monde, ainsi que la troisième boisson la plus populaire après l’eau et le thé. Le Japon partage ce goût pour la bière, la bière pression étant la boisson la plus consommée dans de nombreux izakaya.

Ici même, à Kinosaki, nous disposons de notre propre brasserie (et restaurant) appelée GUBIGABU. Ce nom est une onomatopée japonaise décrivant le son émis lorsque l’on mange et boit jusqu’à être repu. Le propriétaire, M. Takamiya, s’est lancé dans l’industrie de la bière à Kinosaki en 1997. Il a choisi de produire sa bière ici car la partie nord de Hyôgo est réputée pour son saké local, grâce à la bonne qualité de l’eau des environs. Avec cette eau, M. Takamiya a voulu brasser une bière qui s’accorde avec les spécialités régionales que sont le crabe des neiges, le bœuf de Tajima et les légumes frais.

  • Pilsner [Sky Beer]

    Une bière blonde classique et corsée merveilleusement équilibrée avec du houblon de République tchèque. 4.5% Vol.

  • Stout [Black Beer]

    Le goût amer des grains de malt torréfiés de cette bière noire s’accorde bien avec les saveurs sucrées du caramel. 5% Vol.

  • Weizen [River Beer]

    Fabriquée à partir de malt de blé. Le corps fruité de cette bière populaire en fait une boisson facile à consommer. 6% Vol.

  • Crab Beer [Snow Beer]

    La bière est populaire pour sa douceur légère et sa saveur houblonnée et rafraîchissante. Son goût est prononcé, mais elle n’en reste pas moins facile à boire aussi. 6% Vol.

Ces bières peuvent accompagner le déjeuner, le dîner, les desserts ou les en-cas. Ces options comprennent pâtes artisanales, salades, curry, sandwiches et pancakes. Pour profiter d’un menu vraiment exquis, vous pouvez opter pour un faux-filet ou un filet de bœuf de Tajima. GUBIGABU jouit d’une atmosphère conviviale, parfaite pour savourer une bière bien fraîche de retour des sources chaudes, ou pour discuter entre amis autour d’un repas léger ou complet.

Par ailleurs, vous trouverez une autre brasserie dans la ville d’Izushi, connue sous le nom d’Izushi Shiroyama Garden. Le malt cueilli à la main, les eaux pures d’Izushi et la levure s’unissent pour faire naître son « happôshu » (boisson similaire à de la bière à faible teneur en malt, littéralement : « spiritueux mousseux ») appelé bière Izushi Roman. Le sarrasin est mélangé avec la levure, ce qui donne à la bière un assaisonnement subtil qui fait ressortir sa saveur d'origine.

  • Izushi Weizen

  • Izushi Roman Koelsch

  • Izushi Session IPL

Où déguster la bière locale

Gubi-Gabu Dining

Savourez une bière brassée localement, ici à Kinosaki, au restaurant Gubi-Gabu Dining.

Izushi Shiroyama Garden

La brasserie à bière d’Izushi se trouve au pied des ruines du château de la ville.

l