VisitKinosaki.com | Official Tourism Site of Toyooka City

Trouver une chambre

La Ville Aux Sept Onsen

Sources thermales historiques

Au-delà des hauts sommets de la chaîne de montagnes et des grands immeubles de Kôbe, nichée dans une haute vallée luxuriante au bord de la mer du Japon, se trouve une vieille ville thermale au charme inoubliable. Kinosaki Onsen est aimée de ses habitants et des voyageurs depuis plus de 1300 ans.

La plus belle destination thermale du Kansai

La ville de Kinosaki Onsen a été bâtie à l’image d’un grand et unique ryokan - une auberge traditionnelle japonaise. On y trouve sept bains publics thermaux situés à distance de marche les uns des autres. Il ne faut que 20 minutes à pied pour atteindre le bout de la ville depuis « l’entrée », ou la gare. Déambuler dans les rues de la ville, également appelées « couloirs », vêtu de votre yukata de ryokan en croisant d’autres voyageurs également habillés de tenues traditionnelles aux couleurs et motifs variés est une expérience inoubliable.

L’un des atouts de Kinosaki Onsen par rapport aux autres villes thermales est qu'elle abrite plusieurs bains variés et alimentés par des sources chaudes naturelles, tous situés en son centre. S’y rendre à pied ou même en geta (sandales en bois) ne pose pas le moindre problème. De plus, vous pouvez passer une journée ou deux à traverser la ville entière uniquement en yukata. Faites les boutiques en yukata, prenez le téléphérique en yukata, mangez au restaurant en yukata ou prenez un verre à un bar local en yukata. Une fois à Kinosaki Onsen, la seule garde-robe dont vous avez besoin est un yukata et des geta, qui vous seront tous fournis par votre auberge dans la ville.
Même si vous ne logez pas dans un ryokan ou un hôtel de Kinosaki, où un séjour d’une nuit est généralement accompagné d'un laissez-passer gratuit pour les bains publics et d'un yukata, vous pourrez tout de même vivre la même expérience. Il est en effet possible d’acheter un forfait à volonté d’un jour pour les onsen dans chacun des sept bains publics pour 1300 yens. Ce forfait vous donnera un accès libre aux sept bains publics le jour de l'achat. Si vous désirez vous fondre dans le paysage avec un yukata, rendez-vous à Iroha, une boutique locale de location de yukata. Vous pourrez y louer un ensemble complet pour la journée, et le personnel vous aidera même à vous en vêtir dans le magasin.

FAITES LA TOURNÉE DES SEPT ONSEN

Faites la tournée des sept bains de Kinosaki Onsen à pied.

Les origines de Kinosaki Onsen

Pour les anciens peuples du Japon, la capacité de chauffer l'eau sans utiliser le feu était quelque chose qui dépassait les connaissances humaines à l'époque. Ainsi, la création des onsen (sources thermales) était considérée comme un acte des Dieux.
Des légendes parlaient également d’animaux découvrant la plupart des sources thermales les plus anciennes du Japon, et Kinosaki n'y fait pas exception. Ces légendes et les histoires vraies de gens guéris par les eaux thermales de la ville ou par la divinité qui veille sur celle-ci depuis Onsenji ajoutent au mystère de Kinosaki Onsen.

Fondée en 720 après J.-C.

Il y a très peu d’onsen au Japon qui sont aussi vieux que Kinosaki et dont on dispose d’une date de fondation. Kinosaki a été mentionnée dans divers documents historiques qui permettent d'authentifier sa date de fondation à 720. La découverte d'une source thermale à ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de Mandara-yu est consignée dans ces documents.
La plupart des sources thermales du Japon n'ont qu'une date de fondation approximative (par exemple : « tel onsen a été découvert au début ou à la fin de tel siècle »).

Mandara-Yu

Mandara-yu est historiquement connu comme le tout premier onsen de Kinosaki et le point de départ de la ville en tant que source thermale curative renommée. Des documents historiques parlent d'un prêtre (Dôchi) qui parcourut le pays pour aider les personnes souffrantes et les malades. Ses voyages finirent par l’amener ici, à Kinosaki Onsen. L'oracle local lui dit alors de prier pendant 1000 jours pour libérer le peuple de la souffrance. Le 1000e jour, de l'eau de source chaude jaillit. Cette eau de source chaude devint vite célèbre dans toute la région et le pays pour ses incroyables vertus curatives. La nouvelle finit par parvenir à l'empereur de l'époque. Après confirmation de l'authenticité de l’onsen de Kinosaki, il donna le titre de « Temple gardien de Kinosaki Onsen » au temple érigé par Dôchi pour la protection de Kinosaki, de ses eaux thermales et de son peuple.

Mandara-Yu

Une origine mythique

La légende raconte qu'une autre source chaude fut découverte à Kinosaki il y a environ 13 ou 14 siècles, lorsqu'un villageois aperçut une cigogne blanche orientale trempant sa patte blessée dans un bassin d'eau. Peu après, la cigogne, qui semblait avoir guéri, reprit son envol et le villageois intrigué alla inspecter le bassin d'eau. Il découvrit une source chaude là où l'oiseau s'était baigné. Celle-ci est désormais connue sous le nom de « Kôno-yu », littéralement le « bain de la cigogne blanche orientale », et est encore utilisée aujourd'hui.

EN SAVOIR PLUS

La cigogne blanche orientale, un trésor naturel national en voie de disparition.